Le pass vaccinal et le port du masque sont obligatoires pour accéder aux événements

 
Retour au listing

DOGORA

 

« Dogora » … entre événement et émotion

 

Les 11 et 12 juin, 450 chanteurs, petits et grands, ainsi qu’un orchestre symphonique se sont unis au hub expo & congrès de Louviers pour un grand moment musical qui fera date dans les productions concertées entre conservatoires, associations et artistes du territoire.

 

En 1996, Etienne Perruchon, compositeur qui avait toujours imaginé orchestrer ses chansons en Dogorien, sorte d’esperanto des temps modernes décida d’écrire DOGORA, une pièce magistrale pour chœur mixte, chœur d’enfants et orchestre symphonique. Le "dogorien" est une langue inventée, il est la langue oubliée d'un peuple nomade disparu. Ce langage s’est fabriqué très rapidement avec quelques mots basiques en "Proszechniak" puis, au cours des voyages, s’est enrichi de nombreux patois montagnards européens.

Mais si l’histoire est belle, l’auditoire fut encore plus conquis par la musique, qui est facile d’écoute, belle, poétique et dynamique.

 

Les chœurs d’adultes et d’enfants des conservatoires de Gaillon, Val-de-Reuil et Pont de l’Arche, les chœurs Unisson de Petit Quevilly, la chorale du Vaudreuil, les chœurs d’enfants des collèges de Gaillon et du Val d’Hazey, l’école des Prunus d’Aubevoye constituent l’impressionnant apport vocal collectif et dialoguent avec quelques solistes, en l’occurrence les chefs de chœurs des ensembles présents.

 

Coté instrumentistes, c’est une formation à projet, dite « orchestre éphémère », composée 60 grands élèves et de leurs professeurs des conservatoires de Gaillon, Val-de-Reuil et Pont de l’Arche, qui a eu le privilège d’interpréter une partition d’exception.

Chanteurs et instrumentistes encadrés avec dynamisme ont travaillé tout au long de l’année ce livret délicat ; ils se sont regroupés régulièrement pour partager leur savoir et s’inscrire dans une belle dynamique d’ensemble.

 

Cet événement est organisé dans le cadre du réseau des conservatoires qui se veut être un fédérateur d’actions pédagogiques et artistiques. L’Agglomération Seine-Eure, qui anime ce réseau, met tout en œuvre pour soutenir ce nouvel outil, totalement acquis à la seule cause du développement des enseignements et pratiques artistiques, sur l’ensemble du territoire de l’Agglomération.

Ce réseau aura notamment créé cette année un ciné musique « Chaplin » au profit des écoles et théâtres des villes centres, le 1er festival « zic zac » à la halle de Louviers, une rencontre d’orchestres des conservatoires qui a réuni 250 instrumentistes début mai et enfin ce « Dogora ».

 
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Inscrivez-vous aux dernières actualités du Hub Expo & Congrès !

    Newsletter